A venir

Passés

polytechLINK : Comment passe-t-on d'ingénieur à brasseur ?

Nombreux sont les étudiants ingénieurs ayant été en contact, de près ou de loin avec le divin breuvage… Combien sont ceux qui connaissent la différence de fabrication entre une bière blonde et une bière brune ? L’art de la dégustation est en effet souvent plus pratiqué que la connaissance des méthodes de production. Dans ce nouveau PolytechLink, nous aurons l’occasion de discuter avec Pierre et de comprendre comment l’on passe du métier d'ingénieur à celui de brasseur et pourquoi, mais aussi :- Quelles sont toutes les difficultés, les défis à relever ?- Comment fait-on pour brasser une (bonne) bière ? Petit rappel sur la technologie et les équipements ainsi que les procédés de brassage. - Quelles sont les perspectives de cette jeune entreprise à plus long terme ? Ce thème nous invite à avoir un verre à la main, ce sera une façon de fêter cette nouvelle année ensemble !

polytechLINK : L’innovation participative : fakenews ou nouvelle réalité ?

L'innovation participative est de plus en plus encouragée pour développer des nouvelles offres, des nouveaux produits ou des nouveaux business models. De quoi s’agit-il ? Programmes d'intrapreneuriat, intelligence collective, accélérateurs, incubateurs de startups, hackathons, sprints, bootcamps… Ces nouvelles approches sont régulièrement exploitées par BESIX, RTBF, Proximus, Infrabel, Bpost, Coca-Cola et bien d’autres.Est-ce une tendance, un buzz ou de réels outils ? Quels sont les exemples concrets, les succès et les échecs ? Quelles sont les bonnes pratiques et les pièges à éviter ? Michel nous partagera des cas et exemples vécus avec des organisations en Belgique. Il échangera aussi les résultats et observations originales de son équipe.Au terme de la conférence, vous aurez :- des pratiques afin de booster l’innovation, la co-créativité, la participation des collaborateurs et des clients dans l’innovation- des leçons tirées des 200 hackathons belges- un accès aux études et outils partagés lors

polytechLINK : Le traitement des données, remède pour l’hôpital malade

Cela fait plus de 25 années que le personnel infirmier dans les hopitaux européens est sous pression. L’Organisation Mondiale pour la Santé estime qu’à l’horizon 2030, le manque de personnel infirmier s’élèverait à 2,3 millions en Europe. Comment résoudre ce problème avec une solution structurelle, en sachant qu’actuellement les infirmiers et infirmières ne passent qu’un tier de leur temps avec les patients, le reste étant dédié à des tâches administratives ? L’analyse des données et la digitalisation peuvent-ils être une piste de solution ? La réponse semble être oui ! Xavier présentera les solutions digitales innovantes misent en place dans différents hôpitaux belges et qui permettent de réduire la pression sur le personnel infirmier. Nous aborderons comment les données et les outils digitaux peuvent améliorer considérablement la situation, sans devoir faire appel à du personnel complémentaire, très difficile à trouver sur le marché de l’emploi.

polytechLINK : Réseaux Neuronaux : Quand l'Intelligence Artificielle Emprunte Au Cerveau

L'intelligence artificielle connaît un regain d'intérêt depuis quelques années.Parmi les différentes voies de recherches, les réseaux neuronaux sont certainement ceux qui génèrent le plus d'espoirs et de fantasmes.Comprendre les mécanismes qui sous-tendent ces nouveaux outils permet de mieux mesurer le potentiel - et les limites - de ces algorithmes.Nous étudierons le fonctionnement général d'un réseau neuronal et explorerons les principes mathématiques utilisés.Enfin, un échange avec les participants sera bienvenu pour poursuivre de façon libre les discussions.

polytechLINK : Ne dites pas à ma mère que je travaille dans la blockchain, elle pense que je suis pianiste dans un bordel.

Marc aura le plaisir de vous entretenir au sujet de la crypto et de la blockchain. Il s’efforcera de vulgariser certains aspects rébarbatifs de cette technologie, nous racontera l’origine du bitcoin et de l’évolution de sa perception. Il nous expliquera aussi pourquoi les Etats qui jugeaient cette techno comme étant anarchique, diabolique et liée à la criminalité internationale, seraient aujourd'hui susceptibles de frapper eux-mêmes leur propre monnaie digitale (CBDC). Ces monnaies combinées aux systèmes d'identification et de signature, risquent-elles d’impacter notre vie, notre sécurité et le monde des entreprises? In fine il abordera le paradoxe lié au caractère indélébile de la blockchain et le droit à l’oubli consacré dans les lois de la protection de la vie privé.Enfin, un échange avec les participants sera bienvenu pour poursuivre de façon libre les discussions