"J'aime les maths et les sciences, mais j'hésite à faire Polytech. Je ne vois pas très bien ce que fait un·e ingénieur·e civil·e. A quoi ces études mènent-elles ? " Cette question, vous êtes nombreux·ses à nous la poser. 

Lors des salons, on vous répondra souvent qu'il y a autant de métiers que d'ingénieur·es. C'est vrai. On retrouve des ingénieur·es civil·es partout :

  • Dans tous les styles d'organisations : ONG, grosses entreprises, start-ups, services publics, centres de recherche, etc. 
  • Dans tous les domaines : robotique, biomédical, chimie, énergie, logistique, informatique, aéronautique, développement durable, etc.  
  • Dans tous les types de fonctions : consultance, organisation d'entreprise ou d'administration, gestion de projet, direction d'équipe, etc. 

Alors concrètement, que fait un·e ingénieur·e civil·e ?

L'ingénieur·e civil·e se charge de résoudre des problèmes concrets grâce à sa boîte à outils. Il faut construire un pont mais le sol est instable ? L'ingénieur·e va d'abord étudier le terrain pour comprendre la situation. Il va ensuite pouvoir imaginer des solutions et choisir la meilleure en tenant compte des contraintes existantes (présence d'habitations, de canalisations sous-terraines, de nappes phréatiques, etc.). 

Dans sa boîte à outils, on retrouve ainsi : 

  • Des connaissances scientifiques et techniques 
  • De la rigueur et de la créativité
  • Des compétences en communication 
  • Des capacités de gestion d'équipe et d'organisation
  • Un esprit critique 

Ces compétences, l'ingénieur·e civil·e va les acquérir et les développer au cours de ses études et de sa carrière. Et avec ces outils, il/elle va pouvoir réaliser des avancées technologiques majeures et améliorer notre quotidien à différents niveaux. En fonction de ses aspirations et de ses intérêts, il/elle pourra par exemple concevoir de nouveaux matériaux pour créer des prothèses ultra confortables, travailler sur l'énergie du futur, rendre les voitures plus légères mais plus solides ou encore programmer des drones pour localiser les personnes en détresse lors de catastrophes naturelles.

Ok, mais qu'est-ce qui fait sa particularité ? 

Son petit plus, par rapport à ses collègues avec qui il/elle travaille beaucoup, c'est sa polyvalence. L'ingénieur·e civil·e va toucher un peu à tout durant ses études : maths et physique, bien sûr, mais aussi chimie et informatique. Il/elle pourra ensuite en manier les concepts pour les appliquer dans tout un tas de projets. Grâce à cette souplesse, l'ingénieur·e civil·e passera sans mal d'un secteur ou d'un projet à l'autre. Scientifique tout-terrain, sa vision d'ensemble lui permet également de poser ou d'encourager des choix citoyens et responsables. Quelle source d'énergie privilégier pour le projet A ? Comment limiter l'impact environnemental de la production de tel et tel produits ? Comment offrir des conditions de travail justes dans le cadre du projet B ? Les ingénieur·es civil·es ont en effet toutes les clés pour en main pour aborder les grands enjeux de demain. 

En résumé 

Mis à jour le 11 juin 2021