L’ingénierie biomédicale est l’un des domaines en plus forte croissance et l’offre d’emploi s’amplifie d’année en année, en particulier dans le secteur de l’innovation. A titre d’information, en 2013, plus de 10 000 demandes de brevet ont été déposées auprès de l'Office européen des brevets dans le domaine de la technologie médicale, soit plus que dans n’importe quel autre domaine technique . 41 % de ces demandes de brevet ont été déposées par des pays européens contre 39 % par les États-Unis . L’innovation est telle qu’en moyenne, une technologie médicale sera supplantée par une version améliorée dans les 18 à 24 mois suivant son introduction (2). L’ingénieur(e) civil(e) biomédical(e) trouve donc naturellement sa place, en tant qu’expert, project manager ou project leader, dans les départements R&D, les bureaux de consultance et les groupes de recherche universitaires pour concevoir, développer et optimiser de nombreux dispositifs médicaux à usage clinique ou de recherche.

Il y a presque 25.000 entreprises dans le domaine de la technologie médicale en Europe qui emploient plus de 575 000 personnes, en comparaison des 520 000 personnes employées dans ce secteur aux Etats-Unis. L’industrie pharmaceutique, quant à elle, emploie 675 000 personnes en Europe (3). La demande de travailleurs avec un haut niveau de formation est donc importante dans le domaine de la technologie médicale, en général, et dans nos pays, en particulier. La formation d’ingénieur(e) civil(e) biomédical(e) a été créée suite à cette demande.

L’ingénieur(e) civil(e) biomédical(e) pourra postuler dans de grandes entreprises renommées depuis longtemps pour leur réalisation et production en matériel médical et aussi - et surtout - dans les nombreuses PME. En effet, l'industrie de la technologie médicale européenne est faite de 95% de PME (4). Ces entreprises sont poussées par la taille considérable du marché de la technologie médicale. En Europe, il est estimé à environ 100 milliards d’euros (5). L'Europe a aussi dans ce domaine une balance commerciale positive de 15,2 milliards d’euros (2013). Les destinations et la répartition des importations/exportations en fonction des pays sont spécifiées ci-dessous, où la Belgique se retrouve dans le peloton de tête.


Principales destinations d'exportation de la technologie médicale européenne (2012) (6).

Importation et exportations de la technologie médicale par pays (2013) (6).

Notre pays offre un grand nombre de possibilités d’emploi pour les ingénieur(e)s civil(e)s biomédicaux. Pour se faire une idée, en Belgique, l’industrie des dispositifs médicaux emploie environ 18 000 personnes, le chiffre d’affaires du secteur des dispositifs médicaux réalisé sur le marché national s’élève à 3,4 milliards d’euros, le secteur des dispositifs médicaux croît à un rythme de 4 % par an (2010) et notre pays compte plus de 380 entreprises spécialisées dans les dispositifs médicaux, pour 70 % de PME (7).

La formation polyvalente de la filière offre à ses diplômés l’embarras du choix quant à son orientation professionnelle, y compris, pour ceux qui le désirent, dans des domaines autres que l’ingénierie biomédicale. En effet, en fonction de l’orientation choisie par l’étudiant(e) durant son cursus (qui lui fournira un niveau technique fort poussé), l’ingénieur(e) civil(e) biomédical(e) pourra postuler dans d’autres domaines plus traditionnels comme la mécanique, l’électronique et l’informatique. Enfin, par l’originalité de sa formation ancrée dans la réalité médicale, l’ingénieur(e) civil(e) biomédical(e) peut aussi prétendre à occuper des fonctions importantes dans les services hospitaliers et la gestion de structures hospitalières.

A titre d'exemple d'entreprises travaillant dans le domaine de la technologie médicale en Belgique, voici la liste des membres de la Fédération belge de l'industrie des technologies médicales, l'unamec.

Sources


(1) European Patent Office, Eucomed calculations. Medical technology as defined by World Intellectual Property Organization (based on the WIPO IPC-Technology) & Eucomed - medical technology industry in Europe (2014).
(2) Eucomed - medical technology industry in Europe (2014).
(3) S. Tripp, M. Grueber, R. Helwig - The Economic Impact of the U.S. Advanced Medical Technology Industry, Battelle Technology Partnership Practice, March 2012. & EFPIA & The Pharmaceutical Industry in Figures. Key Data 2013. Europe refers to EU + Norway, Switzerland.
(4) Eucomed - medical technology industry in Europe (2014).
(5) WHO Global Health Expenditure Database, Eurostat, Eucomed calculations based on the data obtained from National Associations of 15 countries.
(6) Espicom, Eucomed calculations and figures. Manufacturer prices. Medical technology excluding in vitro diagnostics.
(7) UNAMECs’ annual report, National Bank of Belgium, HUB-VLEKHO & Le consortium de l’innovation MedTech.be, UNAMEC (2013).

Mis à jour le 29 janvier 2020