Master en anglais

Passionné·e d’algorithmique et fin·e connaisseur·euse des aspects logiciels et matériels, l’ingénieur·e civil·e informaticien·ne développe et programme des systèmes informatiques complexes capables de répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs ainsi que de puissants outils d’analyse de données, utiles dans la vie quotidienne (Web, jeux vidéo, objets connectés, etc.) comme dans des domaines plus spécialisés, tels que la médecine, l’aéronautique ou le cinéma. Spécialiste des technologies de l’information, l’ingénieur·e civil·e informaticien·ne comprend les grands enjeux de l’informatique et participe à son développement de manière critique.

Voir le programme de cours

Formation

La filière offre aux ingénieur·e·s civil·e·s en informatique de solides bases en intelligence computationnelle, système web et d’information, conception de logiciels et de systèmes critiques, 3D Graphics et traitement d’images, optimisation et algorithmes, computer engineering, ainsi qu’en entrepreneuriat et gestion. L’étudiant·e peut ensuite compléter son programme avec un ensemble de cours qui l’intéressent le plus.

Côté pratique, un projet d’année est prévu en BA3 et en première année de Master. La plupart des cours s’accompagne par ailleurs de mises en situation sur des cas concrets, comme par exemple la création d’un réseau neuronal de reconnaissance d’image dans le cadre du cours «Techniques d’intelligence artificielle».

En MA bloc 2, un stage de trois mois permet à l’étudiant·e d’acquérir une première expérience professionnelle avant de réaliser son mémoire.

Et après ?

Omniprésente, l’informatique offre une multitude de débouchés. On retrouve par exemple les ingénieur·e·s civil·e·s informaticien·ne·s dans les secteurs directement orientés vers le transport de l’information (données, images et son), c’est-à-dire les télécommunications et les réseaux informatiques, ou dans les secteurs qui manipulent de grandes quantités d’informations, à l’image des banques, assurances et administrations.

Les ingénieur·e·s civil·e·s informaticien·ne·s ont également toute leur place dans l’industrie manufacturière qui requiert de plus en plus d’informatique pour la gestion, mais aussi dans le processus de production. Enfin, ils seront utiles dans les nouvelles activités que les technologies de l’information permettent de créer (multimédias, bioinformatique ...) et dans le secteur de la recherche.

Mis à jour le 31 janvier 2020