Master en anglais

Passionné·e d’algorithmique et fin·e connaisseur·euse des aspects logiciels et matériels, l’ingénieur·e civil·e informaticien·ne développe et programme des systèmes informatiques complexes capables de répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs ainsi que de puissants outils d’analyse de données, utiles dans la vie quotidienne (Web, jeux vidéo, objets connectés, etc.) comme dans des domaines plus spécialisés, tels que la médecine, l’aéronautique ou le cinéma. Spécialiste des technologies de l’information, l’ingénieur·e civil·e informaticien·ne comprend les grands enjeux de l’informatique et participe à son développement de manière critique.

Voir le programme de cours

Formation

La filière offre aux ingénieur·e·s civil·e·s en informatique de solides bases en intelligence computationnelle, système web et d’information, conception de logiciels et de systèmes critiques, 3D Graphics et traitement d’images, optimisation et algorithmes, computer engineering, ainsi qu’en entrepreneuriat et gestion. L’étudiant·e peut ensuite compléter son programme avec un ensemble de cours qui l’intéressent le plus.

Côté pratique, un projet d’année est prévu en BA3 et en première année de Master. La plupart des cours s’accompagne par ailleurs de mises en situation sur des cas concrets, comme par exemple la création d’un réseau neuronal de reconnaissance d’image dans le cadre du cours «Techniques d’intelligence artificielle».

En MA bloc 2, un stage de trois mois permet à l’étudiant·e d’acquérir une première expérience professionnelle avant de réaliser son mémoire.

Et après ?

Omniprésente, l’informatique offre une multitude de débouchés. On retrouve par exemple les ingénieur·e·s civil·e·s informaticien·ne·s dans les secteurs directement orientés vers le transport de l’information (données, images et son), c’est-à-dire les télécommunications et les réseaux informatiques, ou dans les secteurs qui manipulent de grandes quantités d’informations, à l’image des banques, assurances et administrations.

Les ingénieur·e·s civil·e·s informaticien·ne·s ont également toute leur place dans l’industrie manufacturière qui requiert de plus en plus d’informatique pour la gestion, mais aussi dans le processus de production. Enfin, ils seront utiles dans les nouvelles activités que les technologies de l’information permettent de créer (multimédias, bioinformatique ...) et dans le secteur de la recherche.

Nos Alumni témoignent

Sabri Skhiri (Ir info 2003)

Passionné par la recherche en informatique et son application dans le contexte industriel, je dirige actuellement le Department R&D d’ Euranova, une société de recherche et de conseil fondée par un camarde de promo INFO 2003. Nos axes de recherches tournent principalement autours de la programmation et du stockage distribués mais aussi élastiques, des architectures haute
performance, de la modélisation conceptuelle et de la gestion des modèles. En tant que consultant expert pour Euranova, je dirige également le département Européen d’architecture R&D de la division Software d’un équipementier multinational chinois. Dans ce cadre, je dirige des projets de Software Product Line, de graphes sociaux, de cloud haute performance et d’infrastructure de services télécom. Avant cela, j’ai travaillé 4 ans auprès d’Alcatel Lucent comme chef d’un projet R&D. 

La formation d’ingénieur informaticien à l’ULB est une excellente formation, à la fois rigoureuse et polyvalente, permettant à l’ingénieur d’exercer ses talents dans des projets à la pointe de la technologie. Une équipe académique passionnée et participant activement à la recherche internationale assure un encadrement scientifique de qualité.

François Deliège (Ir info 2005)

C’est au moment où j’ai pu me spécialiser en informatique, en BA 3 que j’ai vraiment trouvé ma voie. En 3 eme année d’études d’ingénieur, les cours de la filière INFO me donnent une telle assise théorique que je décide de les mettre en pratique en créant Altasys, une société de développement de logiciel pour le domaine médical. Je cartonne et deviens élève assistant en 4e. En 5e, je pars faire un échange d’un an à l’University of Virginia

A mon retour, je commence un doctorat en base de données à Aalborg au Danemark et le poursuis à Urbana Champagne en Illinois. Je le termine en 3 ans avec un brevet et sa startup pour le commercialiser. Je reviens alors en Belgique pour fonder FreeMyMove et lancer Data.be. Après 2 ans, je deviens CTO chez Memolane (memolane.com), une startup démarrée en 2010 et basée à San Francisco qui présente votre vie sur une ligne du temps. Depuis 2013, je travaille pour Facebook.

La filière informatique fut un véritable tremplin qui m’a permis d’associer passion, théorie, et pratique. Je ne peux que le recommander.

Mis à jour le 1 juin 2021