Publié le 12 mai 2021 Mis à jour le 17 mai 2021

La startup, co-créée par Lucas Secades (Ir. 2020), a déjà atteint son objectif et espère doubler les fonds récoltés.

Tulipal, la startup née en 2018 dans le cadre du projet Triaxes, a bien grandi ! Après deux années passées à la conception du produit, la création d’une communauté et la rédaction de deux brevets, Tulipal a testé ces derniers mois deux nettoyeurs de coupe menstruelle auprès d’un groupe d’utilisatrices. Cette phase test a permis à la startup de développer une nouvelle version, à l’ergonomie améliorée par des caractéristiques innovantes. Ayant déjà remporté plusieurs prix et bénéficié de bourses, la startup ne s’arrête pas là et lance aujourd’hui une levée de fonds pour financer la production de son nettoyeur portable, à travers un crowdfunding sur Ulule

“28 jours pour changer les règles”, un slogan de campagne qui annonce la couleur

La startup dénonce les mythes et tabous liés aux règles. A travers ses réseaux sociaux, elle vulgarise, informe et sensibilise sur les menstruations. Tulipal veut également lutter contre la précarité menstruelle, un phénomène qui touche 500 millions de personnes dans le monde et 30% des femmes à Bruxelles. La startup mène une action de lutte contre ce phénomène en proposant aux participants de son crowdfunding d’offrir une cup et un nettoyeur de cup à des étudiantes précaires qui font face à ce problème chaque mois.

Qui est derrière Tulipal ?

Tulipal est actuellement composée de 2 ingénieur.e.s : Lucas, ingénieur civil diplômé en 2020 et étudiant en gestion à Solvay, et Julia, Bioingénieure.  « En tant qu’ingénieurs, nous avons la responsabilité de créer des objets qui respectent l’environnement ou contribuent à rendre la société plus durable, affirme Lucas. C’est important aussi de participer à la démystification des règles. »
Lucas, ingénieur polytechnicien et étudiant en gestion à Solvay, et Julia, Bioingénieure.