Publié le 2 juin 2020 Mis à jour le 5 juin 2020

Christine Decaestecker (LISA) participe au projet mené par docteur Isabelle Salmon (Érasme et DIAPath-CMMI) pour comprendre comment le virus agit sur les organes et améliorer sa détection.

Le projet d'Isabelle Salmon, professeure d'anatomie pathologique, consiste à établir une topographie précise du virus SARS-CoV-2 dans les organes et les différentes cellules des patients décédés dans les unités Covid-19, afin de contribuer à une meilleure compréhension de la pathogenèse du Covid-19. Un deuxième objectif de son projet est de fournir un test de diagnostic de routine pour la détection du SRAS-CoV-2 dans des échantillons de routine en anatomie pathologique. Dans ce contexte, Christine Decaestecker (LISA) participe à l'analyse des images et des données. 

Une première étude, menée dans le cadre du projet, a déjà permis de révéler une grande hétérogénéité des lésions organiques liées au Covid-19 et l'absence remarquable de lésions virales spécifiques, même avec la présence du virus dans de nombreux organes.