1. Ecole polytechnique de Bruxelles
  2. Accueil
  3. L'École
  4. Actualités

L’UE mise sur la réalité virtuelle holographique

Publié le 30 juillet 2020 Mis à jour le 11 août 2020

L'Union européenne vient d'accorder un financement de deux ans au LISA pour son projet HoviTron visant à développer un casque VR à vision holographique.

Le LISA vient de décrocher un financement de deux ans pour son projet HoviTron dans le cadre du programme de recherche européen Horizon 2020. Depuis le 1er juin, le laboratoire travaille ainsi sur la réalité virtuelle (VR) avec vision holographique. Objectif : développer un casque VR précis et confortable pour des applications professionnelles, dans le domaine médical notamment. « La VR classique, stéréoscopique avec une image par œil, donne une fatigue visuelle et même « le mal du cyberespace », ce qui n’est pas compatible avec un usage professionnel », explique Gauthier Lafruit, professeur de traitement d’images et chercheur au LISA. « Grâce à la vision holographique, l’œil va s’accommoder et « voir » comme dans la réalité. »

HoviTron Afin d’obtenir cet effet holographique, des caméras spécialisées capturent la scène de plusieurs points de vue et un ordinateur se charge de créer des milliers d’autres vues intermédiaires, destinées à l’un ou l’autre œil. Ainsi, chaque œil voit une multitude d’images avec des perspectives légèrement différentes. Le cerveau s’occupe du reste et le tour est joué ! « Ce qui est génial, c’est que, pour réaliser ce projet, nous allons utiliser de la technologie MPEG, développée ici-même, à l’ULB », s’enthousiasme Gauthier Lafruit (voir GSquare n°34).

Dans ce projet européen coordonné par le LISA, l’ULB travaille avec l’UPM (Université Polytechnique de Madrid), le DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt - le centre aérospatial allemand) et la start-up suisse CREAL, spécialisée dans le hardware des casques VR holographiques.