Publié le 31 juillet 2019 Mis à jour le 1 août 2019

Dernière semaine à Phnom Penh : une course contre la montre s’engage pour terminer les séchoirs avant le grand départ vers Kep.

Cette semaine, c’était le rush ! Après avoir achevé la structure principale des séchoirs, il nous restait encore à peindre, placer le toit en plexiglas et ajouter les derniers rivets, boulons et joints pour étanchéifier le tout. Il fallait également placer les ventilateurs - pièces essentielles pour un séchage efficace - et construire les plateaux destinés à accueillir le poivre. Bref, beaucoup de travail en peu de temps avec des effectifs réduits, vacances obligent. Malgré l’aide précieuse du staff, les journées de travail ont été longues et nous laissaient peu de répit, car la deadline approchait dangereusement. Certains arrivaient néanmoins à voler quelques minutes de sommeil sur le sol de la salle de réunion #toutdevientconfortable.

Un « ouf » de soulagement

Mardi, c’était le grand jour. Le camion pour Kep est arrivé à 9h. Les séchoirs ont été chargés et les équipes ont enfin pu souffler. Nous y sommes arrivés !  Mais ce défi n’aurait pas pu être relevé sans l’aide des techniciens de l’ITC et la participation des étudiants cambodgiens. ពួកយើងសូមអរគុណដល់អ្នកគ្រប់គ្រង រួមទាំងអ្នកជួយទាំងអស់នៅក្នុងវិទ្យាស្ថានបច្ចេកវិទ្យាកម្ពុជា ដែលបានប្រឹងប្រែងអស់ពីកម្លាំងកាយចិត្តជួយដល់ពួកយើង បើមិនមានការជួយពីអ្នករាល់គ្នាទេ នោះការងារនេះក៏មិនទៅមុខរលូន និងបញ្ចប់ទាន់ពេលនោះដែរ, អរគុណខ្លាំងណាស់។ ! Avec le départ de nos séchoirs, c’est une page qui se tourne et un nouveau chapitre qui commence. Kep marque en effet un moment décisif pour le projet : celui de la découverte des plantations de poivre et de la rencontre avec les agriculteurs mais aussi celui des tests de séchage. Nos séchoirs seront-ils efficaces ? Seront-ils à la hauteur des attentes des paysans cambodgiens ?  

Au revoir l’ITC

Mais avant notre départ pour Kep, nous tenions à marquer le coup en organisant une fête à l’ITC. Après les discours protocolaires et une chorégraphie exécutée avec brio, nous avons trinqué à la réussite de notre collaboration. La soirée s’est clôturée par un basket en compagnie de nos homologues khmers puis un tour au night Market, où l’on a dégusté une dernière fois les spécialités de la capitale. Si nous quittons Phnom Penh avec un pincement au coeur, nous avons néanmoins hâte de découvrir ce que nous réserve Kep et ses plantations de poivre.

Sophie, Laura C. et Anémone

Pour nous suivre au quotidien, n'hésitez pas à nous rejoindre sur Instagram ! Et pour toutes les photos, ça se passe sur la page Facebook de la Codepo

Partenaire(s)
Avec le soutien de :
Logo Fluxys   ULB   ARES    
Alumni EPB     ULB Coopération